cinéma [2]

Publié le par jivezi




  d'elle sans jamais dire plus...............................................................................
quoi qu'on en dise c'est là qu'elle est bien.   3 mètres sur 4,  murs blancs, fenêtre en face, porte à droite.   lit petite place, étagères (plusieurs) dont une masque la moitié du lit, bureau table écran  imprimante combinée scanner (tient moins de place), boites de conserve pour stocker les crayons stylos et autres, lunettes (2 paires), papiers  écrits crayon noir, notes prises au vol, au hasard de l'écran, au fil d'une pensée, au cours d'une lecture, dans tous les sens l'écriture et derrière aussi derrière.   cendrier plein très plein trop plein, papier à rouler, tabac (2 paquets entamés) briquets, ah les briquets pas moins de six, pleins de couleurs, puis diversement enchevêtrés, l'appareil photo un peu enfoui sous papiers  froissés de bonbons différents, carnets encore et un tout petit bateau en papier.   trois plantes vertes qui ne demandent jamais d'eau.    c'est là qu'elle est bien.
la porte la coupe du monde.   après la porte, couloir, escalier, une autre porte
la porte fermée et les murs blancs la tiennent serrée entre.
Qu'on se le dise,      
elle ne tient debout qu'avec les murs.










Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article